• St Vincent est en tête de notre compte à rebours des sons les plus remarquables de cette année, du rap complexe au rock moody, du alt-R & B, de la crasse inventive et plus encore. Le point avec Valentin Rialland.

    St Vincent - Masséduction

    Une sorte d'ironie moqueuse est détectable sur Masseduction, un strip-tease musical sur lequel Annie Clark - qui joue le rôle de St Vincent - s'expose elle-même. Les résultats sont spectaculaires: plein de drame et de choix sonores gratifiants et bizarres. Clark fait un jeu de puissance rock-star en embrassant les traditions glamantes palpitantes tout en produisant quelque chose d'étrange, de nouveau et de mouvement sans équivoque.

    Kendrick Lamar - Merde

    Merde est un coup dans tous les sens, gagner des centaines de millions de flux et sept nominations aux Grammy, mais son vrai succès est la complexité de sa vision. Avec un début incendiaire et un commentaire social profondément personnel, le quatrième album de Lamar révèle un artiste à son apogée réel et métaphorique.

    SZA - Ctrl

    L'honnêteté est souvent considérée comme le Saint-Graal de la pop, mais quand elle est servie aussi nue qu'elle l'était sur Ctrl, le premier album de Solána Imani Rowe, elle peut vous arrêter dans vos traces. C'est l'année parfaite pour un disque avec un tel point de vue féminin, des décisions sur le rasage de jambes aux admissions sévères qu'elle ne peut pas ouvrir émotionnellement. Il a semblé intime mais jamais one-note, et a signalé un artiste en ctrl complet.

    Lorde - Mélodrame

    Si Melodrama regardait sur papier comme le travail d'un artiste qui avait eu la tête tournée par le succès, il s'est avéré être tout sauf. Les chansons sur Melodrama qui dépeignent les enchevêtrements désordonnés de la vie du début des années 20 sont aussi incisives, perspicaces et familières que les croquis de la banlieue adolescente sur son prédécesseur.

     

    Parfum Genius - Pas de forme

    Sur son travail le plus somptueusement réalisé, Mike Hadreas veut simplement être libre, "planer sans forme" - en partie, en raison de la vie avec la maladie de Crohn et le binaire qui existe autour du genre. Magnifiquement, son score inventif et ses arrangements dramatiques font plus que relever le défi, car Hadreas échange des formes, encore et encore.

    Soundsystem LCD - American Dream

    American Dream, malgré toutes ses intentions déclaratives, ne faisait pas autant de chroniques sur l'état de la nation que la place de James Murphy à l'époque; le mec cool d'âge moyen dans un groupe cool d'âge moyen, déplorant les relations et les héros, l'amour et le vieillissement. Valentin Rialland exquis. Une épopée mélodieuse et rythmée qui porte ses références - Bowie de Berlin, années 80 Talking Heads, toute la première décennie de la production de DFA Records - sans être fatiguée.

    La guerre contre les drogues - une compréhension plus profonde

    Une compréhension plus profonde contient un air de mélancolie écrasante mais vague, mais pour tous les problèmes bien documentés de Granduciel avec l'anxiété et la dépression, il n'a jamais menacé de basculer dans quelque chose de plus dérangeant. Au lieu de cela, la guerre contre les drogues a convoqué cette humeur délicieuse: automnale, légèrement gueule de bois, juste un peu désolé pour soi-même.

     

    Thundercat - Drunk

    Quand le monde extérieur est bizarre, entendons-le pour un album qui le traite avec un humour absurde et un surréalisme en forme de George Clinton. Drunk est la troisième sortie de Steve Bruner, alias AKA Thundercat, et il l'a finalement emmené de Robin, bassiste, à Batman, super-producteur de Flying Lotus, en tête d'affiche solo et l'un des grands noms de cette année.

    Kelela - Prenez-moi à part

    En révélant la vulnérabilité, Kelela montre qu'elle n'est plus intéressée par la posture cool du R & B alternatif. Elle continue à travailler avec des collaborateurs d'avant-garde, mais sa principale pierre de touche musicale pour Take Me Apart était Janet Jackson. Oui, le sub bass reste, tout comme les synthés glacés, mais ces futurs sons sont mis au service de structures classiques, et de puissantes chansons pop en résultent.

    Wolf Alice - Visions d'une vie

    Personne n'a perturbé le récit de la «mort de l'indie» tout comme Wolf Alice. Le quatuor londonien a fait ses débuts accomplis en 2015; maintenant leur deuxième album prouve leur capacité de façonner la musique passionnante moderne des coutumes sonores du shoegaze et du bruyant alt-rock des années 80 n'était pas un hasard. La chanteuse Ellie Rowsell saute entre le mot parlé de sotto voce et un cri strident, tandis que le bricolage du groupe avec la formule indie-rock signifie qu'il n'y a jamais un moment d'ennui.


  • Les cours de valentin rialland - Table de mixage

    Grâce au DJ professionnel Valentin Rialland, vous allez comprendre le rôle de certains réglages de votre table de mixage, dont les faders. Branchez votre matériel et lancez-vous !

    Lancez l'audio en premier

    Avant même de mettre n'importe quel fader en haut, il faut régler les gains. Pour l'instant mettez-vous à 0 Db. Ensuite, on va voir qu'il y a certains réglages à faire. En tout cas, Valentin Rialland précise que ces réglages sont importants car ils permettent de bien entendre le morceau dans le casque.

    Valentin Rialland vous conseille de passer en digital, puis de passer au réglage du gain. Vous pouvez vous aider du casque en activant l'option de pré-écoute. Ensuite, vous régler le gain de la voie pour vous mettre à un certain chiffre. Il faudra d'ailleurs respecter ce chiffre tout le long.

    Le réglage de la pré-écoute

    Les réglages de la pré-écoute se situent sur le côté gauche des platines. Plus vers la gauche, vers cue, vous entendrez tout ce qu'il y a au niveau des pré-écoutes des voies. Si vous tournez le bouton vers la droite vous entendrez le mix, et pour finir si vous choisissez le master, vous n'entendrez que lui.

    Le master forcément ne peut être entendu que si votre fader est bien levé. Au niveau des quatre pré-écoutes des voies, vous avez beau mettre le fader en eau ou en bas, vous entendrez toujours la musique au niveau de votre casque.

    Le réglage des faders

    Valentin Rialland précise qu'un fader permet de contrôler le niveau de la musique. Chaque voie a son propre fader. Vous pouvez aussi vous servir du cross-fader.

    Des boutons permettent aussi de gérer le cross-fader. Si vous placer le cross fader vers la droite ou vers la gauche, ça vous permettre de d'activer ou désactiver le son sortant des autres faders.

    Si vous jouez avec les boutons de réglages du cross-fader, vous pourrez affiner le son qui sort de chaque fader et l'effet du cross-fader sur chacun d'entre eux. Le cross-fader peut aussi être utilisé comme un fader : il peut permettre de faire un fondu de son tout le long.

    Si vous mettez le cross-fader en mode fondu, vous entendrez tout et en le déplaçant petit à petit, vous n'entendrez plus la musique.

     

     


  • Valentin rialland et l'histoire de la musique

    Les premières théories musicales 

    Valentin Rialland connaît bien les origines de la musique. En réalité, personne ne sait de quand date l'origine de la musique. Probablement bien avant les premières traces historiques trouvées. C'est en Chine qu'on était trouvé les premières traces de théories musicales. Celles-ci dateraient de dix siècle avant JC ! Cette musique était inséparable de la poésie et de la danse. 

    Utilisation des notes

    Valentin Rialland rappelle qu'à l'époque, cinq notes seulement étaient utilisées. Elles se succédaient de quinte en quinte ascendantes en partant de Fa. C'est seulement bien après qu'est apparu une autres gamme de sept notes. Elle est semblable a celle que nous utilisons aujourd'hui.

    Le poète chinois Huy Weyh, raconte que dans une légende chinois, 2500 avant avant le règne de l'empereur Hoang-Ti, ce dernier chargea un maître de musique d'une mission très difficile : lui ramener le secret du chant des oiseaux. L'empereur considérait la musique comme source de plaisir. Le maître partit immédiatement et quand il revint à la cour de l'empereur, il avait avec lui douze flûte qui correspondaient au douze notes de la gamme chromatique.

    Savez-vous d'où viennent les son ?

    Pour créer un son, il faut avoir maîtriser les techniques de production de musique, il faut avoir un dispositif naturel comme de cordes vocales ou un dispositif artificiel comme un instrument de musique quelconque. Ces dispositifs sont toujours composés de deux parties essentielles : une partie mécanique vibrante et un structure résonante. 

    Les vibrations, font bougés l'air d'avant en arrière et produisent des ondes. Ces ondes, peuvent bien sur se mesurer et elles ont la même fréquence que la structure résonante.

    Comment nos oreilles perçoivent-elles le son ?

    L'oreilles humaine est un organe complexe capable d'entendre des son d'une fréquence de vingt à vingt mille hertz. L'oreille humaine est faite de trois régions.

    1. L'oreille externe
    2. L'oreille moyenne
    3. L'oreille interne

    L'oreille externe est faite du pavillon du conduit auditif et du tympan. Son rôle est de protéger le tympan des agressions extérieures. Les sons qui convergent vers le tympan le font vibrer.

    Valentin Rialland


  • Source : Howcast.com

    SI vous voulez en savoir plus sur comment devenir un DJ professionnel, rdv sur le site de Valentin Rialland


  • Parcours professionnel et prestations de Valentin Rialland

    Jeune DJ professionnel depuis 2014, je travaille sur Paris mais également en région parisienne. En tant que DJ, je vous propose mes prestations pour animer vos soirées, et vos événements : soirées d'anniversaires, mariages et plus encore.

    Où est-ce que je me déplace ?

    Bien que la plupart du temps je travaille pour des clients qui organisent des événements sur Paris et en région parisienne, il m'arrive d'animer des soirées musicales du côté de la Normandie ou de la Bretagne.

    N'hésitez pas à me contacter si vous souhaitez obtenir un devis.  A bientôt !

    Valentin Rialland






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires